Journée de la fraternité

Collège Saint Thomas
Journée de la fraternité
Vendredi 1er décembre 2017 

Associé à l’ensemble des établissements catholiques français nous avons souhaité nous inscrire, durant une matinée  à la journée internationale des personnes handicapées, qui depuis 1992  est célébrée le 3 décembre, à l’initiative de l’ONU.

Grace au partenariat effectué avec la mairie de Roncq qui nous a grandement assisté dans ce projet, notre collège s’est donc lancé dans cette sensibilisation du handicap. Ce fut l’occasion de mieux faire connaître le monde du handicap et de ce fait d’aider au vivre ensemble.

Cette matinée a été vécue autour de trois temps :

  • Un temps de convivialité, petit’déj en classe avec le professeur principal.
  • Un temps de réflexion, de débat et de sensibilisation au monde du handicap, afin de comprendre ce qui se cache derrière le terme « handicapés », à partir de la vidéo « Handicap toi-même! », film documentaire réalisé par des personnes adultes en situation de handicap du Centre de Jour « Le Potelier » (Bruxelles).
  • Un temps pour expérimenter le handicap et tenter de ressentir ce qu’une personne handicapée vit au quotidien sur l’espace jeune du Bois Leurent avec des outils mis à disposition par la Mairie.

Pour les niveaux 6è et 5è, se mettre à la place d’une personne muette, au travers d’un jeu de cartes ; élaboration d’affiches et slogans.

Pour les niveaux 4è et 3è, témoignages et mise en situation grâce à l’association APF.

Témoignage de Jérémy Vanneste : jeune Roncquois de 23 ans atteint d’une hémiplégie depuis sa naissance, a donc vécu une expérience « magnifique » en participant au Marathon de New-York le 2 novembre dans la catégorie handisport.

Témoignage de Mme Cracco, assistante sociale auprès  des papillons blancs de Tourcoing et visionnage d’une vidéo sur l’autodétermination.

Grâce à l’APF (association des paralysés de France) se rendre compte des difficultés des personnes à mobilité réduite et malvoyantes au travers d’un parcours d’obstacles.

Ce temps de sensibilisation a permis aux jeunes ainsi qu’aux adultes de vivre pleinement une matinée de fraternité.

« Maintenant j’ai envie d’aller vers les personnes atteintes d’un handicap, j’aimerai qu’elles soient intégrées au monde » Une élève de 3è

« Ils disent qu’ils sont plus faibles, mais en réalité ils sont plus forts que nous, ils supportent les regards des autres, les moqueries. Je ressens de la tendresse et de la compassion. » Un élève de 3è.

                                                                                               Rose Marie Singez (Adjointe pastorale)

 

 

Article publié le 23 avril 2018, dans la catégorie Ça s'est passé chez nous